Pour savoir où on va, il faut savoir d'où l'on vient

Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

retour

Synthèse

Synthèse

La première question n’est pas quelle solution de MOM choisir. L’important est d’abord de bien identifier les bénéfices importants qu’un MOM peut apporter dans un système d’information, et c’est pourquoi nous nous sommes attachés en premier lieu de bien décrire les services rendus par un MOM, et la manière dont il pouvait simplifier et fiabiliser les interactions entre applications.

Les MOMs sont encore trop peu connus des architectes, et on voit souvent mettre en œuvre des échanges FTP, ou bien des appels synchrones trop fragiles, ou autres moyens d’échanges rudimentaires, voir archaïques. Les MOMs apportent une solution ouverte, flexible et extensible à une diversité de problèmes d’intégration. On peut déployer un MOM dans un contexte hautement hétérogène, mais il a toute sa place également au sein d’une simple plateforme web, un peu haut de gamme.

Une fois que l’architecte est convaincu qu’un middleware de type MOM est le bon socle d’échange pour sa plateforme, il lui reste à faire le choix d’un produit. L’offre est riche, et comme on l’a vu, tous les produits convergent autour de la spécification JMS, ce qui offre un niveau de service de base commun, mais aussi permet de concentrer l’expertise.

Lorsque nous faisons, dans nos livres blancs, un panorama des solutions open source du marché, il arrive souvent que l’on ne puisse conclure à la supériorité claire d’un produit en particulier. La conclusion est alors que selon les besoins spécifiques d’un projet, selon le contexte d’insertion, tel ou tel produit arrivera en tête.

Mais sur le sujet des MOMs, force est de constater qu’un produit sort du lot : notre étude nous amène à conclure que Apache Active MQ est la meilleure des quatre solutions étudiées :

  • Elle a la pérennité et la légitimité de la fondation Apache, s’appuie sur un socle de produits de qualité de la fondation, et semble faire converger une communauté de développement plus large et active.
  • Elle offre une couverture fonctionnelle plus large, sur à peu près tous les plans, avec en particulier l’intégration possible de traitements et d’aiguillages.
  • Elle est particulièrement extensible, et peu satisfaire aussi bien des besoins simples que de vastes problématiques d’entreprise.
  • Et enfin, elle présente des performances supérieures.

Pour nous, l’affaire est entendue, Active MQ nous semble être le meilleur choix. Sauf bien sûr si l’on a par ailleurs déjà déployé une infrastructure basée sur les autres lignes de produits : Redhat/JBoss, SUN/GlassFish, ou OW2/Jonas.

La question ensuite, sera d’ajuster l’ambition qui est donnée au middleware dans son infrastructure applicative. L’avantage des MOMs est leur relative simplicité : ils ne prétendent pas tout faire, mais ce qu’ils font ils le font de manière fiable et performante. La limitation essentielle des MOMs, comme on l’a vu, est qu’ils ne s’occupent pas du contenu du message, et supposent donc que les applications parlent le même langage, se sont entendues sur un format commun. Dans un environnement hétérogène, incluant du patrimoine ancien, on voit bien qu’on ne pourra faire cette hypothèse.

Active MQ, avec l’intégration de Apache Camel, prend des aspects d’EAI, et peut prendre en charge des transformations de messages et conversions de formats, mais de manière encore relativement limitée.

Pour prendre en charge une plus forte hétérogénéité, et s’ouvrir vers un plus large éventail de modes de connexions et de protocoles, il faudra considérer un ESB, Enterprise Service Bus, base d’une architecture SOA globale. Le principal ESB dans le monde de l’open source est MULE, de MuleSource, que nous apprécions particulièrement chez Smile.

Mais en matière d’architecture, il est essentiel de savoir ajuster l’ambition au problème, et les solutions les plus sophistiquées ne sont pas toujours les plus appropriées.

Les simples MOM, et Active MQ en particulier, restent donc des produits extrêmement pertinents et utiles pour construire des plateformes distribuées, ou permettre l’interopérabilité d’un petit nombre d’applications.

Depuis plusieurs années, Smile a construit une expertise des middleware au service d’architectures extensibles et performantes, et nos experts seront heureux de vous aider à tirer le meilleur parti d’une solution MOM open source.